Les histoires de la petite boîte d’aquarelle

Les histoires de la petite boîte d’aquarelle

Posté dans : Blogue | 0

Lettre à mon cœur

L’été indien. Pas l’été. Pas l’automne.

Le temps des feuilles jaunes, du chocolat et des réflexions: je m’enveloppe dans la courtepointe des souvenirs et je m’assois sur la banquette devant ta fenêtre, je suis malade aujourd’hui; les sommets des arbres sont au-dessous de mes pieds, le ciel est au-dessus de sommet de ma tête, et je suis entre les arbres et le ciel, dans ma courtepointe colorée avec une boîte de chocolat et deux petites ailes. Comme un oiseux bleu. Ou plutôt comme un petit papillon.

Peut-être c’est avec mes petites ailes pittoresques que t’ai charmé et je t’ai fasciné, avec mon petit monde-jouet dans une boîte de peinture que tu as voulu avoir, en toi, et me voilà je suis une petit monde dans le tien le grand…

Ça fait presque un an que je suis en France. J’aime beaucoup cette petite ville ou j’habite, sa rivière, ses maisons, son marché… Et toi. Je me promène avec ma petite boîte d’aquarelle et je dessine mon roman avec cette rivière, mon roman avec La Varenne, mon roman avec la vie je les dessine pour toi, à toi je veux raconter toutes mes histoires et mes contes. Je veux t’envelopper avec mes petites ailes.

Qu’est-ce qui te manque pour le bonheur ?

Qu’est-ce qui te manque encore, la femme ?

Un rayon de soleil d’automne sur le chevalet joue avec l’éléphant, les arbres me passent des bonjours avec ses branches, bonjours les arbres, une petite marmotte avec une tablette de chocolat devant le vitrine de la chocolaterie et une Bible dans les papattes d’un chaton…

Si jamais on peut être heureuse… il est là, mon bonheur.

Répondre